Nettoyage aux GELS WOLBERS




Conscients du rôle qu'ont à jouer les entreprises dans la protection de l'environnement, mon atelier porte une attention particulière au respect des normes en vigueur. Les méthodes de nettoyage classiques à base de solvants se sont souvent avérées trop agressives pour les œuvres, nocives pour la santé des restaurateurs et pour l'environnement. Notamment l'usage des solvants toxique, ils sont de moins en moins utilisés au sein de mon ateliers, en faveur des gels à base d'eau (Huile dans Eau: H/E) ou des macro-émulsions à base d’une hydrocarbure (Huile dans Eau: E/H): des techniques de nettoyage et d'allègement de vernis peu toxiques, d’avantage biodégradables et respectueuses des œuvres. 


Des formations à l'Institut National du Patrimoine m’ont permis d'aborder ces procédés et de les intégrer à mes pratiques de nettoyage.

Les recherches approfondies par les chimistes-restaurateurs (e.a M Richard WOLBERS, professeur associé, coordinateur de la section scientifique et restaurateur de peintures à l’Université du Delaware et Paolo CREMONESI associé à l’Université Polytechnique de Milan Italie) ont abouti à une méthode à base d'émulsions aqueuses. Ces procédés sont aujourd'hui adoptées par les laboratoires de restauration des plus grands musées internationaux.



Comment agissent les gels?


Les strates de peinture sont un ensemble de couches de glacis transparents dont l’épiderme est très fragile. Les solvants «classiques», enlèvent bien le vernis jauni et encrassé, mais pénètrent surtout trop loin dans les zones de couleur. On risque une réaction fysico-chimique comme une dissociation ou encore un gonflement de la peinture et d'affaiblir et d’appauvrir les couches peintes. Une grande prudence et des tests préalables sont nécessaires avant d’entamer un allègement de vernis ou de retirer un repeint.

Le choix d'appliquer un gel aqueux pour l'allègement du vernis est d'autant plus justifié quand on observe le vieillissement d'une couche de vernis: une strate, en résine dur ou tendre, est au départ uniquement soluble aux solvants. En vieillissant la couche superficielle, exposée à l'oxydation, devient poreuse, hydrophile et soluble à l'eau. Tandis que les strates plus en profondeur restent plutôt solubles aux solvants. Utiliser un gel aqueux pour enlever une couche superficielle oxydée est pour cette raison simplement plus efficace.

Le gel aqueux fonctionne comme une éponge au niveau moléculaire et emprisonne dans sa structure une quantité très limitée de solvant choisi en fonction de sa toxicité relativement basse (par ex. l'alcool benzylique).

En préparant un gel "intelligent" (pH et conductivité électrique sont contrôlés) la pénétration dans la couche à enlever et les couches sous-jacentes est maîtrisée.


Quels sont les avantages de cette technique?


- Vitesse d’évaporation des solvants diminuée (toxicité éliminée)

- Diffusion réduite (moins agressif sur l'œuvre)

- Mouillage plus important de la zone superficielle traitée (action plus efficace)

- Temps d’application prolongé (meilleure maîtrise du geste)

  1. -Application contrôlée: locale ou étendue

- Rinçage à l'eau déminéralisée isotone (sans risques de chancis)

  1. -Absence de résidus laissés par le gel

- Procédé moins agressif que les procédé classiques



Exemple de nettoyage aux gels aqueux

1




AVANT INTERVENTION


Objet : peinture à l'huile sur toile de lin

Artiste : Eilert Adelsteen Normann (1848 – 1918) Peintre paysagiste Norvégien

Signé : A.Normann Daté : -

Dimensions : 73 x 100 cm

Époque : début XX siècle

Mouvement : peinture de paysage Norvégien



APRÈS NETTOYAGE


Le décrassage et l'allègement du vernis ont été exécutés à l'aide des gels aqueux selon la méthode de Richard Wolbers. Les tests préalables ont déterminé le(s) gel(s) approprie(s) pour l’allègement du vernis.

Les avantage des gels : une maîtrise - pH et conductivité électrique contrôlés - de la pénétration dans les couches sous-jacentes, ainsi que le gonflement et/ou la rétraction de la matière constitutive de la couche peinte. Le pourcentage très faible de solvant de nettoyage est retenu à la surface, emprisonné dans le gel, sans pénétration de solvants dans la peinture, ni en évaporation.




Nettoyage en cours à l'aide d'un gel aqueux avec un chélatant (EDTA) et 8% Alcool Benzylique,

pH 8,5 et CE 2 mS/cm




Détail avant nettoyage (Agrandissement 12X)




Après nettoyage. Pour le rinçage j’utilise l’eau isotone = conductivité électrique (en mS/cm) adaptée à la couche picturale).




Exemple de nettoyage aux gels aqueux

2



AVANT TOUTE INTERVENTION


Signé  : D.J. Vanderbuit (?) (non-daté)

Époque  : milieu XVIIIe siècle  

Format  : 64,5 x 82,5 cm

Technique  : peinture à l’huile sur toile de lin




NETTOYAGE EN COURS:





APRES:

Pour ce nettoyage (vernis oxydé et repeints étendus) ont été utilisés:


- Gel A Wolbers/ 10 % Alcool Benzylique,  pH 6,5 / 2,0 mS/cm


- Gel F Wolbers/ EDTA / 7 % Alcool Benzylique,  pH 8 / 2,0 mS/cm